Mémorial des batailles de la Marne - Dormans

Rempart contre l'Oubli

  • Franais
  • English
  • Deutsch
  • Netherlands

Mémorial des batailles de la Marne 1914-1918 | Dormans
Site officiel du monument

Accueil 2012 octobre 15 La construction du Monument

La construction du Monument


Dormans 1919: premier anniversaire de la 2ème Bataille de la Marne

Cette photo est antérieure à la construction, puisqu’il s’agit d’une carte postale représentant le premier anniversaire de la 2ème Bataille de la Marne.
Nous sommes en 1919 et la Fondation à l’initiative de la Duchesse d’Estissac, du Maréchal Foch et de Monseigneur Tissier vient de déterminer l’endroit où sera érigé la future chapelle des victoires de la Marne.
Pour marquer officiellement le lancement de la construction de l’édifice, la foule assiste à une cérémonie au cours de laquelle le terrain est béni et un drapeau est hissé au sommet d’un arbre, à l’emplacement où se trouve aujourd’hui notre mémorial national.
La première pierre fut posée le 18 juillet 1920.
Les travaux proprement dit commencèrent en 1921, pour être en grande partie achevés en 1926 et totalement terminés en 1931.



On ne distingue pas encore ce que sera le monument, puisque les bâtisseurs n’en sont encore qu’à la crypte.
Mais déjà la foule se presse en nombre pour la traditionnelle cérémonie d’hommage aux victimes de ce conflit particulièrement meurtrier.
En haut, à gauche, on distingue un chapiteau, placé là provisoirement, pour célébrer l’inauguration de ce premier élément mémorial.

Dormans: construction du mémorial des batilles de la Marne 1914-1918

Dormans: construction du mémorial des batilles de la Marne 1914-1918

Nous sommes bien plus tard et la forme, tout autant que les proportions du monument sont alors bien visibles.
Les échafaudages sont impressionnants pour l’époque et l’on mesure à la fois l’ampleur de la tâche et le coût d’une opération qui, rappelons-le, n’aurait jamais pu être menée à son terme sans la générosité des nombreux donateurs.
Avec plus d’attention, on voit également que si les tailleurs de pierre ont réalisé là un bien bel ouvrage, le squelette de la construction est constitué de poutres et de poteaux en béton armé.
Nous sommes dans les années 1920 et l’évolution technologique fait alors que l’usage de cette technique commence à être bien maîtrisé et ne cessera d’ailleurs ensuite de prendre le pas sur la pierre.